Que ce soit pour adhérer, vous inscrire à un de nos ateliers ou faire un don, nous vous invitons à vous rendre en un clique sur la plateforme Helloasso...

Les intervenants de l'association sont bénévoles.

S'inscrire aux ateliers

Cliquez 

Cliquez 

 Faire un don,

Recevoir le livre "Le Fou"

Nous remercions Lucie Mandeville, auteure Canadienne de soutenir notre projet de création participative par le don d'un stock de son livre Le Fou qui est envoyé à nos contributeurs.

273983633_511027393868792_9095202807445914754_n.jpg
livre le fou back jacket.jpg

Lucie Mandeville, psychologue universitaire en retraite et auteure canadienne, a fait don généreusement à notre association le Germoir de Maïa d’un certain nombre d’exemplaires de son livre « Le Fou », un conte initiatique, afin de soutenir notre démarche participative.

 

Les thématiques de ce livre font écho à ce qui fonde notre propre démarche, encourageant chacun à percevoir le monde et le vivant par ses cinq sens. Nous développons un projet de co-créations à distance ou en atelier afin d’encourager l’expression de chacun via  une pratique artistique de dessin ou d’écriture. Chaque mois, un conte est écrit et illustré, il sera à terme lu, ou raconté au centre d’une dizaine de très grandes peintures exposées en cercle. Ces peintures s’appellent « Les Animaux planètes »*, elles ont été co-créées par plusieurs centaines de personnes sur une période de plus de 10 ans avec l’artiste angevine Lulu Claire Richez*, porteuse du projet.

 

Au travers de lectures de livres et d’histoires, nous invitons nos publics à embarquer vers des voyages, des imaginaires, des rencontres avec d’autres cultures et d’autres sociétés. Ensuite nous tirons de ce riche terreau de multiples possibles, permettant d’élaborer et de créer individuellement et collectivement.

 

Dans nos ateliers l’esprit d’ouverture est un préalable qui permet à chacun de s’enrichir au contact des autres.

 

Comme Lucie Mandeville nous pensons que la nature est le fil rouge qui nous relie à notre intériorité et permet de nous éveiller à ce qu’elle a de sacré au centre de nos vies profanes.